Capital humain clé de voute de la qualité

0
127

C

omment le talent est-il devenu “la monnaie d’échange de la Silicon Valley” ? S’interroge le sociologue Pierre-Michel Menger. Quels sont les enjeux liés à l’introduction du vocabulaire de la compétence à partir des années 1980 ? Comment intervient l’argument de l’adaptabilité dans les recrutements ?

Quels sont les mots-clés associés à la notion de talent ? Comment l’autonomie et la responsabilité liées au “recrutement de talents” sont-elles devenues “une marge et une injonction” pour le salarié et son entreprise à partir des années 1980 ? Quelle est la définition du talent dans le monde de la finance?

Pierre-Michel Menger, titulaire de la chaire de Sociologie du travail créateur, directeur d’études à l’EHESS, poursuit son introduction générale à la grande série pluriannuelle, initiée en 2017, sous le titre « Qu’est-ce que le talent ? Éléments de physique sociale des différences et des inégalités ».

Alors que nous évoluons dans une économie globalisée de la connaissance où le talent, comme notion et valeur s’inscrit au cœur de ce changement d’échelle et d’emprise, le spécialiste du monde du travail, revient sur les énigmes posées par le talent.

Pierre-Michel Menger rappelle la « lancinante question », selon sa formule, « de l’identification des facteurs responsables de la transformation des capacités prometteuses en capacités effectivement productives ? » et le problème posé par le « talent » défini comme « une combinaison de qualités dont on ne connaît pas le bon équilibre ».

Le sociologue s’interroge :
« Comment peut-on faire d’une réalité impossible à définir substantiellement un enjeu stratégique, susceptible d’alimenter des guerres ou des compétitions féroces pour se procurer ou débaucher des talents et comment peut-on en faire un objet de management ? »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 + 18 =